26 ans que je porte en moi Adounia, comme une mission....

En 1990, en une nuit blanche, j'ai créé le jeu "Adounia la stratégie Africaine", mais désormais l'association prend une tout autre dimension grâce au travail que nous menons conjointement avec mon pote Aziz et puis j’en ai rêvé, Julie l’a fait, grande fierté de vous présenter notre nouveau logo : Adounia l’éducation populaire.

Nous sommes bien petits dans cet immense univers, mais parcourons ensemble, pacifiquement un bout de chemin.

Un grand merci à Julie pour sa patience, elle et moi avons travaillé en tête en tête sur ce logo, le plus dur était de le mettre sur papier. C’est chose faite, après quelques heures de boulot, et quelques aspirines pour Julie, le résultat est là !

Quelques explications s’imposent : Le choix du style enfantin du logo a été défini en fonction de la tranche d’âge qui nous concerne, les 6/12 ans filles et garçons.

Pourquoi un nouveau logo ? Tout d’abord, afin de donner une personnalité unique à notre association qui est en pleine évolution, au vu du nombre grandissant d’adhérents qui nous ont rejoints, c’est chose faite pour plus de cent personnes du quartier QPV (quartier politique de la ville Îles de mars Olympiades) aujourd’hui nous touchons toutes les tranches d’âge de 7 à 77 ans, avec des demandes aussi diverses que variées (atelier pâtisserie et cuisine du monde, cours de langues etc....

Le style crayonné est volontaire car il signifie que l’association n’est pas figée, comme si le logo n’était pas terminé, afin d’assurer une évolution constante, il faut être perpétuellement à l’écoute de la demande des habitants. Julie et moi-même avons pu caser tout ce qu’Adounia est censé représenter :

Nous retrouvons les personnages principaux d'Adounia la légende Africaine, le lion et le suricate devenu inséparables après le pacte. (voir légende sur le site Adounia jimdo)

Le lion fait une passe à une jeune fille cela représente le projet phare d'Adounia :

« ADOUNIA CITY SOCCER » Un des enjeux de ce projet et de garantir l'égalité des chances des filles et des garçons.. 

Au fond, nous pouvons apercevoir le banc d’Adounia implanté au cœur du quartier, il représente le mobilier urbain solidaire créateur de lien social.

Derrière le banc, il nous fait un grand coucou, le petit Dragon du conte Dragobaba en cours d’élaboration avec Julie et les enfants du quartier sur le vivre ensemble, à la découverte du quartier (gymnase, jardin partagés, écoles)

Au dos de la fille, représenté par un carquois en bandoulière, Adounia les outils pédagogiques.

A très bientôt, cordialement, Joao